Pleine Page éditeur
 
 
Il n'y a que les imbéciles qui deviennent. Dostoïevsky
 
   
   
   
   
   
     
 













Administration
 
     
   
 
 
 

Jean-Michel Devésa

Maître de conférence à l'université Michel de Montaigne
depuis 1997. A longtemps exercé en Afrique (Algérie, Centrefrique,
Congo-Brazzaville) et a enseigné dans les universités françaises de Paris VII et de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines. Ses domaines de recherche
concernent le surréalisme, les avant-gardes artistiques et littéraires du XXe siècle ; les littératures noires francophones (Afrique et Antilles). Depuis quelques années, ses publications et ses travaux sont orientés vers l'étude des représentations du corps, de la sexualité et du genre dans les arts et les lettres.

 
Ouvrages sur le site :
Le Corps, la structure. Sémiotique et mise en scène
Modèles, fantasmes et intimité
Plaisir, souffrance et sublimation
Coffret 3 titres de la collection

 
 
   
 
 
 

Pierre Molinier


 
Ouvrages sur le site :
Entretien

 
 
   
 
 
 

Pierre Chaveau

Pierre Chaveau rencontre Pierre Molinier après avoir fondé le groupe surréaliste "Parapluycha" en février 1966. Ecrivain, Peintre, illustrateur, il a inventé la "chromocinégraphie". Son œuvre a fait l'objet de nombreuses expositions personnelles en Europe, au Japon et aux Etats-Unis. Il vit actuellement à Belin-Beliet en Gironde.

 
Ouvrages sur le site :
Entretien
Pleins et déliés
Encres
Terre d'ombre brûlée

 
 
   
 
 
 

Thierry Metz

Né en 1956, Thierry Metz a choisi de disparaïtre le 16 avril 1997. Grand lecteur immergé dans la poésie, son œuvre a réussi l'association difficile des gestes et des instants de la vie ordinaire avec la plus haute exigence esthétique.
Après avoir publié Le Journal d'un manœuvre, Lettres à la bien-aimée, il laisse avec L'Homme qui penche, une sorte d'auto-portrait testamentaire qui est son dernier écrit, chant du cygne dédié à l'humanité dans de ce qu'elle a de plus fragile.

 
Ouvrages sur le site :
Terre
Dialogue avec Suso
Dans les branches
Tout ce pourquoi est de sel
L'homme qui penche (Nouvelle édition revue et augmentée)

 
 
   
 
   

Alfred Leroux


 
Ouvrages sur le site :
Histoire du quartier de Bacalan

 
 
   
 
 
 

Michel Ohl

Michel Ohl, Landais de naissance (né à Onesse en 1946, certain d'y reposer), Bordelais de contention, a passé sa vie à mourir, mais pour de rire à moitié tant il ne s'est jamais remis d'avoir lu chez Alphonse Allais que Dieu avait "heureusement placé la mort après la vie, car sinon que saurions-nous de celle-ci?"
On l'aura compris, ce faux prophète ne prend rien ni personne au sérieux et ce recueil de nouvelles en est la flagrante illustration.
Michel Ohl a également publié des chroniques dans Jour de Lettres.

 
Ouvrages sur le site :
La Mer dans Poe

 
 
   
 
 
 

Jean Schuster

Jean Schuster, né en 1929, fut l'un des derniers acteurs majeurs du groupe surréaliste. André Breton l'avait désigné comme exécuteur testamentaire pour les archives du surréalisme en sa possession. Il décréta la fin du surréalisme nominal en 1969. Jusqu'à sa mort en 1995, il anime l'association ACTUAL, dans le but de recenser et de publier les archives du surréalisme.

 
Ouvrages sur le site :
Le Ramasse-miettes

 
 
   
 
   

Jean Guerreschi


 
Ouvrages sur le site :
Je n'en reviens pas

 
 
   
 
 
 

Edmond Jabès


 
Ouvrages sur le site :
Du Désert au livre
Saluer Jabès

 
 
   
 
 
 

Alain Amanieu

Homme de nature et de culture, Alain Amanieu a filtré sa poésie à la terre rouge de ses chères landes girondines. Poésie empreinte de sagesse et de mémoire, elle expurge le temps des scories de l'histoire pour parler le silence des hommes qui penchent et des arbres qui bruissent.

 
Ouvrages sur le site :
Cheminant vers le silence
Le Rien
J'ai soulevé lentement la peau de l'Aube
Traits de brume pour 40 poèmes
Des mots des débris

 
 
   
 
 
 

Jean-Luc Aribaud

Photographe, poète, Jean-Luc Aribaud vient d'être couronné par le prix Max-Pol Fouchet. Il a publié de nombreux ouvrages chez plusieurs éditeurs. Il est lui-même éditeur depuis une quinzaine d'années puisqu'il a fondé avec Philippe Dours les éditions N&B à Toulouse.

 
Ouvrages sur le site :
Passages
L'Appel des sources
Le noir immédiat
Double je

 
 
   
 
   

Bernard Charbonneau

Bernard Charbonneau (Bordeaux 1910 - Pau 1996). Historien et sociologue ; le «plus grand penseur de ce demi-siècle», selon son ami Jacques Ellul. Précurseur de l’écologie politique. Premier à avoir anticipé et analysé «la Grande Mue» technologique et ses effets néfastes sur la nature et sur l’individu. Avec une quinzaine d’ouvrages publiés et de nombreux inédits, l’œuvre visionnaire de B. Charbonneau est à découvrir d’urgence.

 
Ouvrages sur le site :
Je fus
Comment ne pas penser
Il court, il court le fric…

 
 
   
 
 
 

Michel Suffran


 
Ouvrages sur le site :
Une inconnue nommée Marie
Clairères dans la ville
Clairières dans la Ville
Quinze maisons d'écrivain d'Aquitaine qu'il faut connaître
Encoches d'encre
L'Arc et la flèche
L'arc et la flèche

 
 
   
 
   

Guy Arcangues (d')


 
Ouvrages sur le site :
Le Jardin à la française
Pollens-Mémoires
Dis-moi la vie

 
 
   
 
 
 

Jacques Ancet

Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d'Annecy.
Outre un cycle de poèmes romanesques - L'Incessant (Flammarion, 1979), La Mémoire des visages (Flammarion, 1983), Le Silence des chiens (Ubacs, 1990) et La Tendresse (Mont Analogue, 1997) --, un roman -- Le Dénouement (Opales, 2001) -- et une chronique -- Image et récit de l'arbre et des saisons (André Dimanche, 2002)--, il a publié une quinzaine de livres de poèmes dont, dernièrement, L'imperceptible (Lettres Vives, 1998), Vingt quatre heures l'été, (Lettres Vives, 2000), La cour du cœur (Tarabuste, 2000), Le jour n'en finit pas, (Lettres Vives, 2001), La brûlure (Lettres Vives 2002), La dernière phrase, (Lettres Vives 2004), Un morceau de lumière illustré par Alexandre Hollan, (Voix d'Encre, 2005), (Diptyque avec une ombre, Arfuyen, 2005), Sur le fil, (Tarabuste, 2006) et L'heure de cendre, (Opales/Pleine Page, 2006).
Essayiste -- Luis Cernuda (Seghers, 1972), Entrada en materia (sur José Angel Valente) (Cátedra, Madrid, 1985), Un Homme assis et qui regarde (Jean-Pierre Huguet, Éditeur, 1997), Bernard Noël ou l'éclaircie (Opales, 2002), Chutes (Alidades, 2005) -- il a aussi traduit, quelques unes parmi les plus grandes voix des lettres hispaniques comme Jean de la Croix, Ramón Gómez de la Serna, Vicente Aleixandre (Prix Nobel de littérature 1977), Luis Cernuda, Xavier Villaurrutia, María Zambrano, José Ángel Valente, Antonio Gamoneda (Prix Européen Nathan Katz, 2006), etc.
Prix Nelly Sachs 1992, Prix Rhône-Alpes du Livre 1994, bourse de traduction du Prix Européen Nathan Katz 2006.

 
Ouvrages sur le site :
Le dénouement
L'Heure de cendre

 
 
   
 
 
 

Jean-François Bladé


 
Ouvrages sur le site :
Contes populaires de la Gascogne I
Contes populaires de la Gascogne II
Contes populaires de la Gascogne III

 
 
   
 
   

Michel Camus


 
Ouvrages sur le site :
Les avatars du regard

 
 
   
 
   

Michel Valprémy


 
Ouvrages sur le site :
Mailles, Mémoire
Pablo, les baigneurs
L'Appartement moutarde

 
 
   
 
   

Jacques Ellul


 
Ouvrages sur le site :
Silences
Oratorio

 
 
   
 
 
 

Louis Emié


 
Ouvrages sur le site :
Mémorial

 
 
   
 
 
 

Jean-Loup Fontaine


 
Ouvrages sur le site :
La Mémoire est pierre d'attente

 
 
   
 
 
 

Jacques Guibillon

Né à Paris en 1924, décédé à Blanquefort en 2009. Après ses études aux Beaux-Arts de Marseille, il a travaillé comme peintre décorateur dans des cadres aussi divers que des théâtres, des peintures extérieures, des affiches, des fresques...
Il a participé à des expositions d'importance comme en 1986 au Salon d'Hiver de Paris, au Centre international d'art contemporain, ou en 1987 à la Nationale des Beaux-Arts au Grand Palais.
À partir de 1987, il s'est lancé dans des illustrations d'ouvrages. C'est ainsi qu'il participe notamment au "Dictionnaire de Bordeaux" (Loubatières), et qu'il donne leurs couleurs à "La Provence romantique" (Pimientos), "Mon Aquitaine secrètes" (Loubatières), "Mes carnets du Bassin" (Pimientos), "Je vous écris du Bordelais" (Pimientos), "Je vous écris de l'Ile de Ré" et bien d'autres.
A publié, avec Michel Suffran, "Clairières dans la ville" (Opales, 2000), "L'arc et la flèche" (Opales, 2001, rééd. Pleine Page 2013).

 
 
 
   
 
 
 

Gérard Legrand


 
Ouvrages sur le site :
L'Île de l'oubli

 
 
   
 
 
 

Paul Leuquet


 
Ouvrages sur le site :
Des Pas et des chemins
Avez-vous des nouvelles de Monsieur de la Pérouse ?
Monsieur Dubois ou les mémoires de mon ombre

 
 
   
 
 
 

Jean Malzac


 
Ouvrages sur le site :
Les Barricades mystérieuses
Taches de Rousseur
Les Points d'inflexion
Le Christ au sépulcre

 
 
   
 
 
 

Georges Pancol


 
Ouvrages sur le site :
Journal intime. Lettres à la fiancée. Poèmes

 
 
   
 
   

Yves Peyré


 
Ouvrages sur le site :
La distance essentielle
Dans l'attraction des légendes
De Vive lumière ou d'agonie

 
 
   
 
   

Gérard Pfister


 
Ouvrages sur le site :
L'oubli
Fragments de l'Hyrome

 
 
   
 
   

Michel Rouan


 
Ouvrages sur le site :
Le livre dans une boîte d'allumettes

 
 
   
 
 
 

Suzanne Sauvanaud


 
Ouvrages sur le site :
Je tiens pour Pythagore
Un arbre pour Narcisse
Les Instruments du doute

 
 
   
 
 
 

Catherine Sanchez


 
Ouvrages sur le site :
La Nuit du gîte lunaire
Le Camp de la lune
En Cabanes
Contre temps
Lama Guendune. D'instant en instant
Non lieu
L'Amour de près
Lama Guendune. Reflets

 
 
   
 
 
 

Marc Sastre

Marc Sastre est électricien. Il vit à Toulouse. Il a publié plusieurs ouvrages aux éditions N&B.

 
Ouvrages sur le site :
La Maison vide

 
 
   
 
 
 

Max Jacob


 
Ouvrages sur le site :
Lettres de Max Jacob à Edmond Jabès

 
 
   
 
   

Francesco Maria Mottola


 
Ouvrages sur le site :
Faute

 
 
   
 
 
 

Pierre Petit

Né en 1944 à Bordeaux, Pierre Petit a enseigné dans plusieurs universités aux états-unis, en Afrique du Sud et en Nouvelle-Zélande. Après des recherches sur les écrits de Gauguin dans le Pacifique, il entreprend la biographie de Pierre Molinier. Depuis son retour en France, il se consacre à l’étude du peintre et photographe bordelais dont il est l’un des meilleurs spécialistes.

 
Ouvrages sur le site :
Pierre Molinier et la tentation de l'Orient
Moi, Petit Vampire de Molinier

 
 
   
 
 
 

Francis Maugard

Né le 31 décembre 1931 aux Peintures (33230). Élève à Grand-Lebrun puis étudiant en médecine à Bordeaux, médecin généraliste de 1960 à 1970 dans le quartier Saint-Pierre à Bordeaux, et gynécologue de 1970 à 1988. Depuis toujours immergé dans le monde de l’écriture et de la peinture. Ami et médecin personnel de Pierre Molinier, ami de René Char, rencontre avec Pierre-Jean Jouve. Nombreuses expositions à Bordeaux et dans la région, à Figuration critique en 1985 au Grand Palais (Paris).


 
Ouvrages sur le site :
A l'errance
Epique nard obscur

 
 
   
 
 
 

Henri Maccheroni

Henri Maccheroni est né à Nice le 8 juillet 1932. Peintre, photographe, graveur, à l’occasion écrivain, il vit et travaille à Paris et Nice. Après une période post-surréaliste, il s’est imposé en tant qu’initiateur des Attitudes socio-critiques (avec l’Armoire aux bocaux, 1972) et poursuit sans trêve ses recherches picturales et photographiques.
En 1981, il fonde et dirige le Centre National d’Art Contemporain (CNAC/Villa Arson) de Nice jusqu’en 1985. Plus de 140 livres (surtout de bibliophilie) jalonnent et scellent une œuvre ample et polymorphe, sans cesse en devenir, que Pierre Bourgeade dépeint ainsi : « Henri Maccheroni est peintre. Il est photographe. Il utilise, détourne, fabrique des objets. Son univers est tout l’univers plastique. Son œuvre, entreprise depuis vingt ans, promet d’être, par sa diversité et sa force, l’une des plus importantes de l’époque. Maccheroni a toujours été un solitaire. Parti des lisières du surréalisme, il s’est peu à peu enfoncé dans la réalité, réalité dont il exprime, avec une violence souvent scandaleuse, le contenu ».

 
Ouvrages sur le site :
Un après-midi chez Pierre Molinier
La Sorte

 
 
   
 
 
 

Jacques Abeille

Jacques Abeille est né en 1942, orphelin en 1944, recueilli par un oncle haut fonctionnaire dont il suit les pérégrinations à travers la France jusqu’en 1959, où il débarque à Bordeaux venant de Guadeloupe.
Découvre le surréalisme et intervient dans la revue La Brèche. Fréquente le peintre érotique Pierre Molinier. Membre du groupe surréaliste bordelais « Parapluycha ». études supérieures de psychologie, philosophie et littérature ; pour finir professeur agrégé d’arts plastiques. Marié, père de trois enfants. Achève sa carrière dans un lycée de Bordeaux en 2002.
Peintre autodidacte et écrivain, tantôt sous son propre nom, tantôt sous le pseudonyme de Léo Barthe.

 
Ouvrages sur le site :
Pierre Molinier, présence de l'exil

 
 
   
 
   

Didier Periz


 
Ouvrages sur le site :
Bacalan-Beach
Qu'est-ce que la poésie?
Bacalan d'hier
Bacalan Story
Camblanes-et-Meynac d'hier pour demain

 
 
   
 
 
 

Christian Cétois

Né en 1942, Christian Cétois a vécu toute la première partie de sa vie à Bacalan, quartier de Bordeaux réputé pour ses bassins à flot, ses usines, ses bars et le caractère trempé de ses habitants.
Ancien carrossier, il n'a commencé à écrire qu'à la retraite ; et a publié Bordeaux Blues, son premier roman, à l'âge de 63 ans.

 
Ouvrages sur le site :
Tout doit disparaître

 
 
   
 
 
 

Luc Soriano

Luc Soriano est né en 1963 à Montpellier.
L'écriture l'accompagne depuis longtemps : il s'est confronté à l'écriture théâtrale en travaillant comme assistant metteur en scène pour la compagnie "Exit", il a écrit de nombreuses chansons pour le groupe de rock dans lequel il a été batteur pendant 7 ans. A 30 ans, il arrête la musique pour pleinement se consacrer à l'écriture. En 1998, il fonde une revue indépendante mensuelle intitulée Sang d'Encre dans laquelle il publie tous les mois.
Mathilde est son premier ouvrage édité.

 
Ouvrages sur le site :
Mathilde

 
 
   
 
 
 

Kevin Desmond

Né en 1950 à Londres, Kevin Desmond effectue des recherches sur l'Histoire de la technologie depuis plus de 40 ans pour ses ouvrages et articles divers. Membre de l’Electric Boat Association du Royaume Uni depuis 1983 et co-fondateur en 1994 de l'Association Française pour le Bateau Electrique, Kevin a découvert Gustave Trouvé en 1978. Depuis ce jour, il n'a cessé de poursuivre et approfondir ses recherches sur les divers appareils et créations merveilleuses de cet inventeur méconnu. Kevin Desmond vit à Lignan-de-Bordeaux avec sa compagne Alex, où il a couché sur papier la quasi intégralité de cet hommage tardif. Cet œuvre sera son 25e livre édité.

 
Ouvrages sur le site :
A la recherche de Trouvé

 
 
   
 
 
 

Chantal Detcherry

Enfance dans les vignobles du Blayais, près de l’estuaire de la Gironde.
Etudes de langue et littérature françaises (double spécialisation en littérature du Moyen Age et en littérature moderne) et d’histoire de l’art. Docteur ès lettres.
Voyages en Asie (Inde, Népal, Tibet, Chine, Indonésie, Thaïlande, Malaisie), en Afrique (Algérie, Maroc, Egypte, Mali, Niger) et en Europe (surtout l’Italie et la Grèce). Ces voyages déterminent un des axes importants de son écriture, tant pour la prose que pour la poésie.
Elle réside aujourd’hui à Bordeaux, où elle enseigne la littérature à l’Université Michel de Montaigne – Bordeaux III.

Bibliographie :

Dans la main de l’Inde, proses de voyage,
avec des photographies de l’auteur,
Éditions Fédérop, Gardonne, 2000.

Saisons de sable, (poèmes sahariens),
avec des photographies de l’auteur,
Éditions Fédérop, Gardonne, 2002.

Riches Heures, Éditions Fédérop, Gardonne, 2005.
Prix Littéraire d’Aquitaine.

En ce jardin où je m'avance, Éditions Pleine Page, 2006

 
Ouvrages sur le site :
En ce jardin où je m'avance
L'Imposition
Ce monde d’où on disparaît

 
 
   
 
   

Louis Portal


 
 
 
   
 
 
 

Pierre Cétois

Après avoir décroché son diplôme à l’école d’apprentissage maritime de Bordeaux, Pierre Cétois a pris la mer après ses 17 ans pour l’abandonner à 27. Né à Bacalan, quartier rude et fier du nord de Bordeaux, il y est revenu pour couler les piles du Pont d’Aquitaine, les fondations de la Cité du Grand Parc et celles de la « Lumineuse ». Après 10 ans de ces travaux d’Hercule, il mènera sa barque 25 ans durant à la Lyonnaise des eaux où il officie en tant qu’agent de maîtrise. Dur au travail, l’homme est doté d’un bagage technique et éducatif plus que solide. Curieux de tout, il saura vous parler bateaux autant que d’histoire ou de poésie avec un vocabulaire et une faconde que plus d’un lettré lui envierait. Mais sa vertu principale est certainement le courage doublé d’une générosité rare.
Retraité, il ne cesse de travailler dans diverses associations avec le but de préserver le patrimoine et l’identité d’un quartier pour y construire un avenir radieux. A ce titre, il fut à la pointe du combat qui permit de sauver les écluses donnant accès aux bassins à flot de Bacalan et il continue, grâce à son imagination intarissable et à son réalisme technique, à émettre des propositions d’aménagement des bassins à flot, comme le projet du musée de la marine qui redonnerait à Bordeaux toute sa dimension maritime.
Il est également animateur-rédacteur-distributeur du journal de quartier Bacalan qu’il a contribué à créer avec d’autres habitants et associations.
On l’a compris, Pierre Cétois est un phénomène et une mémoire ; avec Didier Periz, il propose à nos éditions une promenade patrimoniale autour des bassins à flot qui permet d’élucider un certain nombre de lieux, d’objets, de bâtiments lesquels, pour l’instant, ont perdu leur fonction et qui, grâce à lui, retrouveront une identité.

 
Ouvrages sur le site :
Bacalan-Beach

 
 
   
 
 
 

Jeanne Hyvrard

Ecrivain français, elle est née à Paris en 1945.

Quarante années de cotisations à la Sécurité Sociale n'ont pas découragé Jeanne Hyvrard de mener de front ses vies professionnelle d'économiste et de juriste, familiale d'épouse, mère et grand mère et créatrice d'écrivain, peintre et dessinatrice sans compter les inventions textiles. Le résultat en est un conglomérat baroque de lutte surhumaine pour survivre et de ténacité prométhéenne pour œuvrer librement. Tous les dissidents savent ce qu'il en est, et l'inadéquation profonde du terme biographie pour ce combat quotidien contre l'oppression. Alors même que l'auteure ne l'avait ni projeté ni même voulu, le résultat en est ce que Raymonde Bulger critique étasunienne, a qualifié de phénomène littéraire sans précédent. Ces 24 volumes de théorie-fictions, essais, romans, recueils de nouvelles ou de poèmes et même des chansons de geste peuvent se lire séparément ou comme un ensemble cohérent. Ce sont à la fois des Commentaires lyriques de la Révolution Cybernétique bouleversant non seulement l'espèce humaine, mais la vie elle-même, et ce qu'outre Atlantique et ailleurs dans le monde globalisé, on considère comme un élément décisif de la French Theory contemporaine. C'est à ce titre que qu'Hyvrard est enseignée dans les universités et que de nombreux livres, thèses, mémoires et articles critiques lui ont déjà été consacrés. On peut consulter son site personnel : http://perso.wanadoo.fr/hyvrard.

 
Ouvrages sur le site :
Carafe d'eau à volonté

 
 
   
 
 
 

Louis Raoul

Louis Raoul est né en 1953 à Paris où il réside toujours. A exercé divers métiers jusqu'à la stabilité dans celui de la Banque. Outre les publications en recueils, de nombreuses participations aux revues et anthologies ainsi que des nouvelles publiées en ligne.

Du même auteur :
L'ombre heureuse Ed. Encres Vives
Le lieu où le soir a versé Ed. « « « «
Paysages d'influence Ed. Traces
Flaques du chemin Ed. Traces
Les prénoms de la mémoire Ed La Bartavelle
Un front rêvant sa neige Ed. « «
Au plus court Ed. Encres Vives Coll. Lieu
Pêcheur endormi Ed. Cahiers Zenon
Les quatre saisons du mensonge Ed. Clapas Coll. Tiré à part
Par peur de l'équilibre Ed. L'harmattan

 
Ouvrages sur le site :
Préface aux confins
Logistique du regard

 
 
   
 
 
 

Philippe Cougrand

Philippe Cougrand est romancier et scénariste. Il travaille parallèlement au Ministère de la Culture et de la Communication.
Marqué par les littératures anglo-saxonne et latino-américaine, il aime les histoires inattendues aux destins entrecroisés, imprégnées de cynisme baroque.
Il a publié PERMIS DE NUIRE en 2002 (Nicolas Philippe/La Main Multiple), un roman à clés sur un certain microcosme politico-financier.
En octobre 2003, c’est FOLIES-BATIGNOLLES (L’Ecailler du Sud), un roman noir enraciné dans la terre aquitaine, dont il prolonge le genre, en 2006, avec GARONNE AMERE (Pleine Page) puis MORTEL ESTUAIRE (In8, 2007), qui a reçu le Prix Aquitaine 2007.
Il vient de participer à la publication d’un recueil de nouvelles collectif écrit par quatre auteurs de la collection Polar Rouge nuit (Pleine Page éditeur) : TOUT DOIT DISPARAITRE.
Par ailleurs, il a co-signé pour le cinéma l’adaptation et les dialogues de UN AMI PARFAIT, d’après le roman de Martin Suter (Christian Bourgois), réalisé par Francis Girod, avec Carole Bouquet et Antoine de Caunes, qui sort sur les écrans en avril 2006.
Antérieurement, il avait co-signé l’adaptation et les dialogues de MAUVAIS GENRES, également réalisé par Francis Girod (2001), d’après TRANSFIXIONS de Brigitte Aubert (Le Seuil), qui valut en 2002 le César du meilleur espoir masculin à Robinson Stévenin.
Également auteur pour la télévision, il est venu à l’écriture de scénarios par passion pour le cinéma, avec une prédilection pour la haute-époque hollywoodienne (Cukor, Mankiewicz, Capra, Aldrich, etc.) et italienne (Visconti, Risi, Fellini, etc.), mais aussi parce que ses textes littéraires, très visuels, empruntent volontiers leur style narratif à l’univers du cinéma.
En matière de polar, ses auteurs favoris sont William Irish, Raymond Chandler, Herbert Lieberman, Michael Connolly ou Joseph Hansen… Pour la littérature blanche , ses faveurs vont à Scott Fitzgerald, John Irving, Daniel Pennac, Alexandre Dumas, Mario Vargas Llosa, Elsa Morante et bien d’autres encore…
Pour tout savoir sur Philippe Cougrand, voir son site, www.philippecougrand.com

 
Ouvrages sur le site :
Garonne amère
Tout doit disparaître
L'Ours pécheur
Madame, Monsieur ou l'Impromptu de Saint-Cloud
Le Voyage à Itelezi

 
 
   
 
   

Jean-Pierre Faye

Jean Pierre Faye, né en 1925 a co-fondé la revue Tel Quel. Il crée en 1967 la revue Change avec Jacques Roubaud, développe une réflexion sur le langage et ses implications : « La langue, en se changeant, change les choses ». Philosophe, spécialiste de Nietzsche, il a écrit de nombreux ouvrages de poésie, de fiction et de réflexion._Parmi ses recueils de poésie :_- Fleuve renversé, GLM, 1959 ;_- Couleurs pliées, Gallimard, 1965 ; _- Verres, Seghers/Laffont, 1977 ; _- Syeeda, Reliefs, 1984 ;_- Le Livre de Lioube, Fourbis, 1992 ; _- Guerre trouvée, Al Dante, 1997.

 
Ouvrages sur le site :
La Sorte

 
 
   
 
   



 
 
 
   
 
 
 

Zéno Bianu

Signataire du Manifeste électrique, qui secoua quelque peu les années 70, Zéno Bianu est l’auteur d’une oeuvre multiforme, forte de trente volumes, interrogeant la poésie, le théâtre et l’Orient, oeuvre que Bernard Noël a pu définir comme une « sueur d’étoiles internes ».

Le poète (Infiniment proche, Gallimard, 2000; Le Ciel intérieur, Fata Morgana, 1999; Traité des possibles, Fata Morgana, 1998; Le battement du monde, Lettres vives, etc.) y côtoie notamment le lecteur d’Artaud (Variations Artaud), de Marina Tsvétaiéva (dont il a préfacé Le Ciel brûle, Poésie/Gallimard) et des poètes du Grand Jeu (Les poètes du Grand Jeu, Poésie/Gallimard, 2003), le connaisseur des poétiques et des philosophies orientales (La Montagne vide, Albin Michel, 1987 – Krishnamurti, Seuil, 1996 – Haiku, Poésie/Gallimard, 2002) et l’amateur de jazz (Suite pour Albert Ayler, Les Faunes – Pour Elvin Jones, consumations, Pleine Page – Déploration de Chet Baker, etc.)

Passionné par le lien poésie-théâtre et les « écritures de la parole », il a publié Poèmes à dire (Poésie/Gallimard, 2002), une anthologie de la poésie francophone contemporaine conçue sous l’angle de l’oralité. Sur le plan théâtral, il a travaillé, entre autres, avec Lluis Pasqual: Le chevalier d’Olmedo, de Lope de Vega (Cour d’honneur, Avignon; Odéon; Actes Sud-Papiers, 1992), Le livre de Spencer, d’après Marlowe (Odéon, 1994), Le Phénix, de Marina Tsvétaïéva (Petit-Odéon, 1996; Clémence Hiver, 2001). On lui doit également L’Idiot, dernière nuit (Odéon; Actes Sud-Papiers, 1999), dans une mise en scène de Balazs Gera, un oratorio Orphée (Petit-Odéon) et Un Magicien, avec Robin Renucci, dans une mise en scène de Marc Feld (Festival d’Automne; Actes Sud-Papiers, 2003).

Donnant nombre de lectures publiques avec comédiens et musiciens, il a enregistré plusieurs CD, dont Dans le feu du bleu (Thélème), avec son diseur fétiche, Denis Lavant. Ses textes et adaptations ont été lus par Jean-Marc Barr, Pierre Clémenti, Elise Caron, Juliet Berto, Agnès Sourdillon, Clovis Cornillac, Bruno Sermonne, Thierry Hancisse, François Marthouret, Jean-Luc Debattice, Isabelle Carré, Aurore Clément, Evelyne Istria, Geneviève Page, Linus Roache, etc.. La chambre des vertiges, son «oratorio dansé», a été présenté au Théâtre Molière-Maison de la Poésie en novembre 2002.

Soucieux de confronter la poésie à d’autres champs, il a participé à de nombreux livres d’artiste (avec notamment Vladimir Velickovic, Richard Texier, Michel Mousseau, Bertrand Dorny, Jean Messagier, Joël Leick, Colette Deblé, etc.)

Il dirige la collection « Poésie » aux éditions Jean-Michel Place.

Il a reçu le Prix international de poésie francophone Yvan Goll en 2003.

Ses textes ont été traduits en anglais, en allemand, en espagnol, en catalan, en hongrois, en roumain, en russe, en turc, en arabe, en bengali et en hébreu.

 
Ouvrages sur le site :
Pour Elvin Jones (Consumations)

 
 
   
 
 
 

Marc Feld

Metteur en scène, peintre, auteur, réalisateur

Fasciné par l'art de la prestidigitation, il rencontre à l'âge de 11 ans Pierre Edernac (Maître de Magie) qui l'initiera au secret de cet art pendant une dizaine d'années.
Au même âge, son père lui présente le peintre Louis Cordesse (ami de Tal-Coat, Marfaing, André du Boucher, Pascal Quignard…) qu'il verra régulièrement jusqu'à l'âge de seize ans et qui saura ouvrir son regard à la peinture.
De 1978 à 1981 il suit les cours de l'école Jacques Lecoq à Paris et ceux de l'école Nationale du cirque d'Annie Fratellini.
Au sein de l'école Jacques Lecoq, il participe au LEM (Laboratoire d'étude du mouvement ).
Il commence à peindre en 1978 en autodidacte.
En 1986 il retrouve le peintre Louis Cordesse, perdue de vue depuis de nombreuses années ; visites à l'atelier et multiples conversations autour de la peinture et l'acte de peindre.
Après avoir dirigé de nombreux ateliers sur le travail de l'acteur pour professionnels et amateurs, il crée en 1994 sa compagnie LE THEATRE DU MARAUDEUR animé du désir de tisser des liens entre différentes disciplines artistiques et de favoriser les rencontres entre écrivains, plasticiens, danseurs, marionnettistes, musiciens, photographes, cinéastes.
Depuis une quinzaine d'année, dans un même élan de création, ses travaux de peintre et son travail d'auteur de spectacle et de metteur en scène explorent une interrogation en perpétuelle gestation sur le réel, la représentation, la fiction et l'image.

Quelques travaux :
2006 :
LE PAYS DES FANTÔMES de André S. Labarthe (texte et conception image)
Théâtre d'appartement avec Philippe Morier-Genoud, 22 représentations pour petits espaces hors théâtre -Création mondiale au Château de Raray - Mise en scène

LE RETOUR DU MARTINET création avec LE FIGUREN THEATER VAGABU de Bâle au Théâtre de la Poudrière à Neuchâtel - Coécriture et Mise en scène

2005 :
LA RÉPÉTITION DES ERREURS d'après William Shakespeare et Pascal Quignard, adaptation Claude Duneton - création Orléans/ Le CADO février 2005 - joué au Théâtre National de Chaillot du 18 mars au 17 avril 2005. Conception pour la scène avec Claude Duneton - Mise en scène, co-réalisation images

2004 :
EDERNAC UN MAGICIEN film co-réalisé avec Franck Cuvelier - coproduction ARTE /INA /ATLANTIC TV. Diffusion ARTE décembre 2004

2003 :
LE LUMBAGO CHEZ BAUDELAIRE Thèâtre du Rond-Point, Paris. Co-écriture, scénographie et mise en scène

UN MAGICIEN texte de Zéno Bianu - création Festival d'Automne à Paris/Théâtre 71 Malakoff/avec Robin Renucci - Mise en scène, co-écriture spectacle, co-réalisation film

KRATOCHVIL de Nicolas Malher, (d'après sa bande dessinée KRATOCHVIL, ed l'Association) création avec le FIGUREN THEATER VAGABU de Bâle à St Gallen (Suisse) - Mise en scène et adaptation ; tournée en Allemagne, Suisse, Autriche

2002 :
UNE FOIS, UN JOUR de Erri de Luca, création Mondiale à Compiègne, Espace Jean Legendre. Mise en scène et co-réalisation film.

1998 :
LA FERME DU GARET de Raymond Depardon, création Festival d'Automne à Paris
Mise en scène, co-adaptation ; tournée dans toute la France et au Canada (Montréal, Ottawa)

 
Ouvrages sur le site :
Pour Elvin Jones (Consumations)

 
 
   
 
 
 

Jean Suhas

Ne lui dites pas...

Manger, parler, chanter et raconter encore et encore... C’est pas du boulot ! Il pourrait être d’accord et ce depuis toujours.

la jeunesse dans son Pays basque
l’Occupation allemande à Paris
des études de Lettres
des séjours dans des pays d’ailleurs :
Nouvelle-Calédonie, de l’autre côté du globe et Tahiti où Gauguin ne se cache pas. God Save New-Zeland... Bref tout ce Pacifique trop grand.
Puis les Antilles du Rhum mais aussi de Saint-John Perse et d’Aimé Césaire.
la Métropole du nord au sud, de l’ouest à l’est.

Comment tout cela ?

Le journalisme bien sûr : l’ORTF, FR3, France 3 où il connaîtra la joie de retrouver pour les dix dernières années de carrière sa chère Aquitaine et d’y conduire les destinées de la radio et de la télévision de service public.

Quant aux plaisirs du palais et de la vigne, quant à cette façon de voir aussi avec la bouche, comment voulez-vous qu’il en soit autrement quand on est de par ici : entre océan, Pyrénées, Nive et Garonne ? Entre pibale, jambon, garbure et gâteau basque ?

 
Ouvrages sur le site :
Les Trois Cèpes de Michel

 
 
   
 
 
 

Hervé Le Corre

Né en 1955 à Bordeaux.
Hervé Le Corre est né entre la rue Achard et la rue Blanqui dans le quartier de Bacalan. Il a fait ses études secondaires au collège Blanqui, puis au lycée Montaigne. Il fréquente ensuite l’université.
Il enseigne actuellement le français dans un collège de la banlieue bordelaise.
Il est l'auteur de :
ango parano, roman, éditons In-8/Noires de Pau, 2005
Partir, nouvelle, in Noirs quartiers, Ours Polar éditions, 2005
L’Homme aux lèvres de saphir, roman, Rivages/Noir, 2004 ; grand prix 2005 du roman noir français au Festival de Cognac, prix Mystère de la critique 2005
Tenir, nouvelle, in 36 nouvelles noires, éditions Hors Commerce, collection Hors Noir, 2004
Ad patrem, nouvelle, in Bordeaux, le roman d’une ville, éditions Autrement, 2003
Copyright, roman, Gallimard, Série noire, 2001
Le Premier pas qui coûte, nouvelle, in Les 7 familles du polar, Baleine, 2000
La Nuit porte conseil, nouvelle, in Neuf morts et demi, Zulma, 1997
Les Effarés, roman, Gallimard, Série noire, 1996
Du sable dans la bouche, roman, Gallimard, Série noire, 1993
La Douleur des morts, roman, Gallimard, Série noire, 1990

 
Ouvrages sur le site :
Trois de chutes

 
 
   
 
 
 

Patrick Prouzet

Patrick Prouzet, chercheur à l’Ifremer spécialisé sur le saumon atlantique, arrivé de sa Bretagne natale en 1986 pour travailler avec Jacques Lespine sur les pêches de l’Adour. Il n’oubliera jamais l’accueil reçu et l’appui sans réserve accordé par les marins pêcheurs qui ont fait de ces études une véritable histoire de sciences participatives. Les observations engrangées à la fois par l’Ifremer et par l’INRA (on doit associer à cette tâche Jacques Casaubon et Jean-Pierre Martinet, héritiers des travaux de Richard Vibert sur les Gaves et François-Xavier Cuende qui a fait son travail de recherche sur le saumon de l’Adour) permettent d’avoir, grâce à la coopération sans faille des pêcheurs, une des bases biologiques sur les poissons migrateurs parmi les plus importantes en Europe.

 
Ouvrages sur le site :
Le saumon de l'Adour, son voyage initiatique, sa pêche

 
 
   
 
 
 

Myriam Charvin

Myriam Charvin est l’auteur de trois recueils poétiques, de contes pour enfants et de pièces de théâtre (dont "Les Redoublants" primée par Arts et Lettres de France), elle écrit également des textes et compose des musiques de chansons. Toutefois la poésie reste son mode d’expression privilégié.

 
Ouvrages sur le site :
Habanera

 
 
   
 
 
 



 
 
 
   
 
   

Pierre Marie De Bat


 
Ouvrages sur le site :
Van Gogh : De vrais faux ?

 
 
   
 
   

Josette Ségura

Josette Ségura est née au Maroc (à Fez) en 1950, pays natal qu’elle quitte en 1961. Beaucoup de souvenirs...
Elle s’établit ensuite dans une maison au bord du Doubs (près de Clerval) où elle est scolarisée au collège puis à l'école Normale de Besançon jusqu'en 1969.
Elle vit par la suite à Tarbes puis dans le Gers, elle reste très attachée à ce département ainsi qu’aux Pyrénées.
Institutrice, puis rééducatrice en psychomotricité et à nouveau institutrice, elle achève sa carrière à l’école maternelle de Jégun.
En 1992, elle fonde avec Eric Dazzan les éditions de L’Arrière-Pays qui publient surtout de la poésie.

 
Ouvrages sur le site :
Au bord du visage

 
 
   
 
   

Zéno Bianu et Marc Feld


 
 
 
   
 
 
 

Francine Burlaud

Née en 1973 au Malawi (un petit pays d’Afrique avec un grand lac !) Francine Burlaud a vécu une quinzaine d’années sur ce continent avant de bourlinguer en France et de poser ses valises à Bordeaux.
Agrégée de lettres, elle enseigne au lycée Elie Faure de Lormont et à l’IEP de Bordeaux.
Pour son premier roman, "Les Arbres se taisent", Francine Burlaud a obtenu le Prix littéraire d'Aquitaine 2008.


 
Ouvrages sur le site :
Les Arbres se taisent

 
 
   
 
   

Philippe Cougrand, Christian Cétois, Did


 
 
 
   
 
   

Collectif


 
Ouvrages sur le site :
Abécéd'eau d'Aquitaine
David et Goliath : rapports de force entre petits et grands
Michel Favreau, prêtre docker à Bacalan

 
 
   
 
 
 

Philippe Dorthe

Philippe Dorthe est issu d’une famille installée à Bacalan depuis plusieurs générations. Fils d’enseignants, cadre à la SNCF, il s’est très tôt engagé dans la vie associative et politique. Il est Conseiller général de la Gironde (Bordeaux 1) et Conseiller régional d’Aquitaine.

 
Ouvrages sur le site :
Bordeaux Mode de ville

 
 
   
 
 
 

Jean-Claude Laulan

Jean-Claude Laulan a été instituteur, puis psychologue scolaire, responsable des études au Centre de Formation des Psychologues Scolaires et chargé de cours au département de Psychologie – UFR des Sciences de l'Homme de l'Université Bordeaux- Victor Ségalen.
Il a été également rédacteur en chef de la revue culturelle " L'Orméé".
Il est membre du Conseil d'Administration de l'Association Nationale pour la Mémoire des Résistants et Patriotes emprisonnés à Eysses.

 
Ouvrages sur le site :
Chronique d’un résistant ordinaire en gironde et lot-et-garonne

 
 
   
 
 
 

Raul Nieto de la Torre

Raul est né à Madrid en 1978 où il a étudié la philologie hispanique à l'université autonome. Il prépare actuellement sa thèse de doctorat en littérature espagnole. Il est aussi l'auteur d'un roman, "La memoria de los espejos".
Il vient d'obtenir un prix, le "Certamen Nacional de Poesía para jóvenes", pour son roman "Trítico del día después".

 
Ouvrages sur le site :
Pas perdus dans des rues vides

 
 
   
 
 
 



 
Ouvrages sur le site :
Agenda 2005
Une usine à Bacalan au XIXe siècle
Jour de Lettres
Écumes. Poèmes et textes au centenaire de Lacanau-Océan
Expressions du politique au cinéma
20 Chansons d'Aquitaine (qu'il faut savoir)
Journal Bacalan (1993-1995)

 
 
   
 
 
 

Thomas Mèneret

Thomas Mèneret est né en 1974. Passionné de littérature et de musique, il fut aussi grand voyageur, de Cuba à la Chine, d'Afrique du Sud à la Suède.
L'écriture l'a tenaillé très tôt qu'il convertit en articles - il était journaliste à SUD OUEST - et aussi en chansons.
Il a mis fin à ses jours le 21 juin 2007.
Dernières lettres à ma mère paraît de manière posthume en mars 2009.

 
Ouvrages sur le site :
Dernières lettres à ma mère

 
 
   
 
 
 

Claire Massart

Claire Massart est née en 1950 à Meknès (Maroc). Une enfance marocaine, puis des études de Lettres. Pendant dix ans, elle travaille comme ouvrière agricole dans les vignes, près de Saint-Émilion, avant de suivre la formation de l'I.U.T. des Métiers du Livre.
Elle enchaîne alors différents métiers, toujours en proximité avec le livre.
Claire Massart est aujourd'hui documentaliste en milieu psychiatrique. Elle expose ses collages régulièrement.
En 2009, elle publie son premier ouvrage chez Pleine Page éditeur : Dernières lettres à ma mère, lettres de son fils Thomas Mèneret dont elle mène à bien l'édition, qu'elle préface et parachève de ses propres lettres.


 
 
 
   
 
   

Alain Amanieu, Martin Lartigue


 
 
 
   
 
 
 

Jean Bernaleau

Né en 1928 à Blaye, Jean Bernaleau devient correspondant local du journal Sud-Ouest en 1949. Passionné de photographie, esprit curieux, il n’a de cesse d’arpenter sa ville, en quête de moments, de personnes, d’événements, de paysages. Ces prises de vue révèlent peu à peu le visage d’un lieu et d’un temps qui a gardé tout à la fois la mémoire et la fraîcheur d’une époque.

 
Ouvrages sur le site :
Ce monde d’où on disparaît

 
 
   
 
 
 

Martin Lartigue

Issu de la tradition des peintres primitifs, Martin Lartigue véhicule toute une culture picturale, à la fois par ses ascendances, mais aussi son vécu personnel. Son œuvre évoque la notion de libre arbitre oscillant toujours entre Bien et Mal, blanc et noir.

 
 
 
   
 
 
 

Carlos Ruiz-Garcia

Carlos Ruiz- Garcia est né le 25 mai 1920 à Camarasa, un petit village de Catalogne, dans la province de Lérida, où ses parents et lui vécurent jusqu'en 1926. Ils s'installent ensuite à Suria, près de Barcelone, où mon grand père, José Ruiz était machiniste, puis électricien dans les mines de potasse. Carlos devient militant des Jeunesses Socialistes Unifiées de Catalogne, organisation de jeunesse de tendance communiste. Engagé dans l'Armée républicaine Espagnole, il rejoint le Front du Segre, puis c'est la Retirada et l'exil, les camps des Pyrénées Orientales, et la Base Sous- Marine. "Lettre à un ami" raconte cette période-là de sa vie.
Après la Libération, il épouse Ana. Le couple s'installe à La Bastide.
Carlos était ajusteur-monteur, et il a travaillé à Motobloc, chez Derruppé, aux Chantiers de la Gironde, et chez Parsons et Whittmore, racheté plus tard par Black Clawson, à Floirac, où il a pris sa retraite. Il est décédé le 4 juin 2006 à Bordeaux.

 
Ouvrages sur le site :
Lettre à un ami / Carta a un amigo
Lettre à un ami

 
 
   
 
 
 

Pierre Brana

Pierre BRANA a passé son enfance et sa jeunesse à Bacalan, le quartier ouvrier et populaire de Bordeaux. Après des études universitaires scientifiques et un service militaire en Algérie, il devient ingénieur à EDF-GDF. Responsable syndical puis politique, il a été conseiller de Michel Rocard. Conseiller général pendant vingt ans et maire d’Eysines pendant plus de trente ans, il a été député du Médoc et secrétaire de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, ce qui l’a amené à travailler sur les génocides du Rwanda et de Srebrenica.
Il est aussi co-auteur avec Joelle Dusseau de deux biographies consacrées à Adrien Marquet, maire de Bordeaux et ministre de Pétain, et à Robert Lacoste, ministre-résidant pendant la guerre d’Algérie.

 
Ouvrages sur le site :
Une jeunesse bacalanaise
Histoires de maire et autres histoires d'élu

 
 
   
 
 
 

Mar Fall

Docteur en Sociologie de l’Université de Bordeaux 2,
enseignant, chercheur
D’origine sénégalaise, vit et travaille en France depuis 1974.
Auteur de plusieurs ouvrages sur l’Afrique noire et sur l’immigration Africaine, également connu comme peintre au travers de nombreuses expositions en France et à l’étranger.

 
Ouvrages sur le site :
Présence africaine à Bordeaux

 
 
   
 
 
 

Alain Bastin

Alain Bastin a vécu une grande partie de sa vie dans le Médoc où il réside actuellement. Proche de la nature et des bords de mer, il y lance régulièrement ses lignes et ses filets. Il a collaboré pendant une vingtaine d’années à des publications spécialisées, Pêche en Mer, Le Canard du Pêcheur, Loups et Bars, etc. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages techniques sur la pêche en mer : Connaître le surfcasting, La pêche sur le Bassin d’Arcachon, Le surfcasting (éd. Sud-Ouest). À soixante-trois ans, jeune retraité, il se consacre désormais à ses deux passions, l’écriture et la pêche.

 
Ouvrages sur le site :
Histoires de pêche en Aquitaine